Discothèque Le Hit club à Lapugnoy dans le Pas-de-Calais

Début 80, Joel Ponchel (dirigeant d’une entreprise spécialisée dans la démolition) crée le Hit Club, une discothèque construite sur le site de l’étang du Bois des Dames à Lapugnoy. Avec ses deux salles et sa capacité de pouvoir accueillir 800 personnes, le Hit Club devient la plus grosse boîte du bassin minier, un club référence en matière de disco & funk, et lieu incontournable pour tout nightclubber qui se respecte.

discothèque hit club - le bois des dames

La discothèque est équipée d’un podium, c’est une innovation ! d’un light-show unique avec laser multi-couleur, une énorme boule à façettes, sans oublier la sono : une puissance gagnée par l’installation d’un « sound system » de marque Cerwin vega et Altec. La cabine est équipée d’une table de studio de marque Power. Le podium de verre est monté sur verins hydrauliques et conçu par l’ingénieux Michel ponchel.

Plusieurs DJs renommés se succèdent dans ce club mythique : Patrick T., Dan G., Chris Firman… Tous d’excellents mixers et animateurs. Par ailleurs, le hit s’offre les services d’un light-jockey (c’est l’une des premières boite en France à le faire).

Les soirées du samedi du hit club sont diffusées en live sur WRPL qui est une radio locale FM créée par le patron du club (les locaux de la radio ont été construits à coté de la discothèque et communiquent… par les toilettes !). En 1981, le Hit Club produit un 45 tours dont le titre disco est chanté par Patricia Perle mais c’est un échec commercial (il s’agissait d’une opération de marketing pour assurer la promotion de la discothèque). En revanche, les concerts de Delegation et de Boys town gang réunissent une foule monstre et près de 300 personnes se voient refuser l’entrée.

Concurrencé par de nombreuses discothèques et faisant l’objet d’une très mauvaise réputation (agressions, dégradations sur véhicules, vétusté de l’établissement et rumeurs absurdes), le hit club ferme ses portes fin 1987, mettant dans la foulée un terme à son vis-à-vis hertzien (WRPL était surnommée « la radio du Hit »).

Quelques anecdotes : j’ai rencontré beaucoup d’anciens clients qui ont vécu l’ambiance de folie de ce club, des débuts de soirées « spectaculaires » son et lumière (décollage d’un vaisseau spatial). Patrick, le DJ, accoutré d’une « combinaison de cosmonaute » (comme dans les Bogdanoff dans l’émission Temps X), mixait dans une cabine complètement isolée et équipée d’une régie à la pointe de la technologie (3 Technics SL1200 MK2, table de mixage multipistes d’un mètre le large, machines à jingles, chambre d’écho et modificateur de voix, limiteurs et compresseurs et j’en passe…).
Les gens surnommaient le Hit club « l’usine », sa fréquentation provoquait de gigantesques files de voitures garées dans le Chemin du Bois des Dames et dans les rues longeant la voie ferrée. Du jamais vu à Lapugnoy !

discothèque hit club dj patrick 01

Coté étang (accessible au personnel et aux visiteurs de la radio), on pouvait y voir un vautour dans une immense cage (assister à son repas était assez impressionnant). Parfois quelques spécimens d’une basse-cour rendaient visites inopportunes aux animateurs de la radio.
Pour son DJ, le patron du Hit avait fait l’acquisition d’une grosse voiture américaine repeinte à l’aérographe et logotypée avec des effets de flamme.

Un DJ black, fan de soul, funk et de Claude François… travaillait dans le style US (et c’était le seul dans la région à ne pas utiliser de micro) dans la « petite salle » (les dimanche, il n’était pas rare d’y voir des films et dessins animés érotiques projetés sur écran géant).

Début de soirée, quelques réglages s’imposent avec les FX :

Patrick remixe en direct « Just an illusion » au Hit club :

Et un autre petit extrait :

Dans les années 80 à Lapugnoy au Hit club – DJ Patrick et l’art du mix :

Vous en voulez encore ?

Plusieurs heures à écouter ! (avec le départ de soirée… culte)
Extrait 1 :

Extrait 2 :

Extrait 3 :

Extrait 4 :

discothèque hit club 02 exterieur
discothèque hit club 01 exterieur

discothèque hit club soirée 01

Si vous avez aimé cet article, faites-le connaître à vos amis sur les réseaux sociaux...

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Abonnez-vous à notre NEWSLETTER !