Funk japonais – Funky japonaise ou Nippon boogie

Le funk japonais, je l’ai découvert au début des années 2010 en visitant quelques blogs et en écoutant le premier mixtape « Funky sen sei » sur CD (DJ FAB). Mais avant de me rendre compte de ce qu’était véritablement ce fameux funk nippon et après en avoir entendu parler, j’avais quand même quelques à prioris. C’est vrai, je l’avoue… En effet, je connaissais un peu la culture nippone – comme la majorité des gens –  avec ses jeux vidéos, ses mangas, ses films d’arts martiaux grotesques, et à travers divers reportages sur le folklore du Japon. J’imaginais une musique funk stéréotypée à la « sauce samouraï », exubérante, kitch et pompée vulgairement sur celle des USA, mais ça c’était bien avant de l’écouter avec attention et avec mon kimono (je voulais dire mon pyjama). Je me suis trompé comme beaucoup d’amateurs funk ! (j’ai obtenus des aveux MDR).

Le funk japonais – ou funky japonaise – a eu ses grands artistes dans les années 80, des musiciens incroyables et des voix exceptionnelles. Musicalement, j’ai découvert un style de funk atypique, des sons inhabituels, » japonisants » comme on dit, mais vraiment très agréables.
OUI ! Je trouve vraiment que ce funk japonais est très riche… et expressif. Les mélodies sont très recherchées et les arrangements sont autant créatifs. Et le chant ! La majorité des artistes présentés dans cette page ont des voix sublimes et un talent indéniable. Certaines chanteuses, je trouve, sont de véritables divas ! c’est complètement bluffant ! J’ajouterais que les musiciens ne trahissent pas l’essence du funk et de la soul. J’espère que vous le penserez comme moi si ce n’est déjà pas le cas

Je l’affirme : tous ces artistes nippons ont réinventés le funk à leur façon, avec style, sans le dépareiller de ce qui en fait son charme et son attrait (c’est à dire une musique riche faite pour danser, pleine de grâce et d’émotion). Par ailleurs, les japonais honorent les origines musicales du funk en utilisant la langue anglaise sans vouloir pour autant sonner « black », vous le constaterez.

Mais ce n’est pas tout !
J’ai découvert un degré de sophistication qui se retrouve aussi dans la conception graphique des pochettes de disques. Les lettrages sont magnifiques, les compositions aérées et stylées, les photographies sont impeccables et le traitement de la couleur est très recherché. Sur le plan artistique, les européens, mis à part les anglais (je pense notamment aux célèbres sleeve designers Peter Saville et Vaughan Oliver), sont loin de rivaliser avec ces productions graphiques et musicales aussi belles et originales pour les années 80.

A travers leur musique funk, les japonais reflètent assez bien leur ouverture d’esprit, leur culte du respect et de l’amour. N’oublions pas que le peuple japonais vit avec le paradoxe de la modernité et de la tradition. Le peuple japonais a son mode de vie qui obéit a des codes bien plus stricts que les nôtres (politesse, modestie, honneur, considération et dialogue… et ce sont des belles valeurs, n’est-ce pas…).

C’est à présent, revêtu mon kimono et accompagnée d’une amie Geisha (ne vous faites pas d’idées 😉 ) que je vous propose cette sélection de chansons incontournables. Bravo à tous ces grands artistes funk des années 80. Vous l’avez compris, je suis admiratif de leur musique. Bienvenue à l’écoute du meilleur du funk japonais ou de la funk japonaise ou « nippon boogie ».

ANRI – Morning squall (LP : Mystique – 1986)
Autres titres : Driving my love, Good bye boogie dance, trouble in paradise 

ARU TAKAMURA – I’m In Love (LP : Aru first – 1985)

ASUHIRO ABE – Tight up (LP : Moderato – 1984)

CANDEE – For You (1988)

CARLOS TOSHIKI and Omega Tribe – Reiko (1988)

CHOCOLATE LIPS – Milk & Honey (LP : Plus 4 – 1984)

CINDY – You an I (LP : Love life – 1986)

ERI KOJIMA – Lonely feeling (LP : Foul play – 1984)

HIDEKI SAIJO – Television (LP : Twilight made – 1985)

HIROSHIMA – What’s It To Ya (LP : Another place – 1985)

HITOMI « Penny » TOHYAMA – Love Is The Competition (LP : Next door – 1983)

IKEN TAMURA – If both riders (Fly by sunset – 1982)

ISSEI NORO – The Message In The Night (LP : Sweet sphere – 1984)

Iyo Matsumoto – Private file (1989)

Izawa Asami – Fly Away (2005)

JADAOES – Friday Night (LP : Before the best – 1987)

JUNKO OHASHI – Dancin’ (LP : Point-zero – 1983)

JUNKO YAGAMI – オペレーター (LP : Full moon – 1985)

KAORU AKIMONO – Dress down (LP : Cologne – 1986)

KEIKO PROJECT – Midnight Shuffle (1985)

KEIZO – 探侦 Search (1991)

KIKUCHI MOMOKO – Good Friend (LP : Adventure – 1986)

KIMIKO KASSAI – Love talk (LP : Love talk – 1984)

KIMIKO KASSAI – The Right Place (1982)

KYOSUKE KUSUNOKI – Get Down (LP : Just tonight – 1985)
Autres titres : Sugar dance + For our love

MARIKO TONE – BROKEN EYES (LP :  Purple Rose – 1985)

MARLENE – Do you Love Me (LP : Just Like First Love – 1981)

Autres titres : I’m so exited (cover Pointer sisters) + ESP

MARYA KATEUTCHI – Plastic Love (plastic love – 1982)

MASAKI UEDA – Just Dance The Night (LP : Husky – 1983)

MASAYOSHI TAKANAKA – Chill Me Out (LP : Sausade – 1982)

MEIKO NAKAHARA – juggler (LP : Mint – 1983)
Autres titres : What’s going on + Jigoo

MINAKO HONDA – Plaything (LP : Oversea  – 1987)
Autres titres : About adult + That’s The Way I Want it

MINAKO YOSHIDA – Light’n Up (LP : LIGHT’N UP – 1982)
Autre titre : Starlet

MIZUKI KOYAMA – Oh! Daddy (LP : Angels dream – 1985)

NORIKI feat. Yurie Kokubu – Do What You Do (1983)

OKAMOTO MAIKO – ファッシネイション fascination (1986)

PARACHUTE – Livewire (LP : Sylvia – 1982)

RA MU – Natsu To Aki No Good Luck (LP : Thanks giving – 1988)

RIE MIYASAWA – Moon shooter (LP : Chepop – 1990)

RIE MURAKAMI – Say Cheese (LP Sahara – 1984)

Autre titre : Sahara

RISAN – Eastern Palace (2003)

TATSURO YAMASHITA – Sparkle (LP : For you – 1982)

TATSURO YAMASHITA – Love talking ‘honey it’s you » (LP : For you – 1982)

TOSHIKI KADOMATSU – Step into the light (LP : After 5 clash – 1984)

TOSHINOBU KUBOTA – Dance If You Want It (LP : Such a Funky Thang! – 1988)

TOSHINOBU KUBOTA – Shake It Paradise (1986)

TYRONE HASHIMOTO – Living Inside My Love (LP : Moments in love – 1988)
Autres titres : Gotta Keep On Lovin’ You + I want you

VIZION – Somebody’s Getting To You (LP : Psychotic-cube – 1983)

YOKO OGINOME – Is it true (LP : Verge of love – 1988)

YOSHIRO FUJIMAL – Girls in love with me (1982)

Si vous avez aimé cet article, faites-le connaître à vos amis sur les réseaux sociaux...

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Abonnez-vous à notre NEWSLETTER !